Une chronique signée Julie Niquette

Je l’avoue, j’ai lu tous les livres de cette autrice québécoise qui n’a plus besoin de présentation. Et, en mettant la main sur S’aimer, malgré tout, son premier roman et sixième livre, j’avais un peu peur d’être déçue. J’avais beaucoup d’attente, vous savez.

La vérité, c’est que dès que j’ai plongé dans cette lecture, j’ai eu de la difficulté à m’arrêter pour vaquer à mes autres occupations. Mon esprit était littéralement habité par l’histoire bien ficelée. Dès que j’ai fait la connaissance d’Édith, le personnage principal, j’ai été touchée par sa force apparente et par sa vulnérabilité certaine, par son désir de vivre une vie qui lui ressemble aussi. J’ai apprécié la découvrir à travers son histoire et le parcours de trois générations qui l’ont précédée. J’ai pris en note des phrases inspirantes qui m’accompagneront longtemps et j’ai plié de nombreuses pages, signe que certains passages ne devaient pas être oubliés.

J’ai fermé le bouquin en versant une larme, moi, la fille qui pleure si peu souvent. Vous dire à quel point la sagesse et la sensibilité de Charles, le père d’Édith, m’ont émue! Et que dire des retours en arrière, à travers différentes époques, qui nous permettent de faire la rencontre de personnes qui, entre la réalité et la fiction, souhaitent elles aussi être aimés (et s’aimer), malgré tout? C’est attendrissant, troublant et fascinant à la fois.

Bien sûr, vous l’aurez compris, je vous recommande chaudement ce roman. Il fait du bien tout en ouvrant un peu plus le cœur et la conscience sur la maladie mentale et la dépendance. Il porte en lui une multitude de perles de sagesse qui font cheminer autant les personnages que les lecteurs… Je pourrais continuer longtemps, mais je m’arrête ici.

En attendant le prochain roman de cette autrice talentueuse, je vous laisse avec une des phrases qui a été marquante pour moi : « Devant le grand mystère de la vie, demande-toi comment vivre au lieu de pourquoi vivre. Les pourquoi nous plongent dans une attente infinie, tandis que les comment sont des clés qui nous permettent de découvrir nos ressources intérieures et de réaliser notre plein potentiel. »

Résumé du livre :

Que faire lorsqu’on se retrouve au cœur d’une vie qui ne nous ressemble plus? Tous les jours, c’est la brûlante question que se pose Édith, une jeune femme brillante à qui tout semble réussir, mais qui souffre dans le fond de son âme. Alors qu’elle est sur le point de tout perdre, elle découvre dans les journaux intimes de son père les raisons pour lesquelles la honte se transmet dans sa famille depuis des générations. Décidera-t-elle de suivre le chemin tracé ou de briser le cercle de la dépendance pour remonter vers la lumière?

Un voyage à travers trois époques, trois générations, des vies d’hommes et de femmes qui oscillent entre raison et folie, mais qui partagent la même quête, celle d’être aimés, malgré tout.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.