L‘autocueillette des cerises est une activité encore trop peu connue au Québec. Pas étonnant donc que peu de gens soient déjà « allés aux cerises ». C’était mon cas, jusqu’à hier. J’ai été ravie d’accepter l’invitation de Nathalie de Labonté de la pomme – verger et miellerie. Cette adresse du terroir de chez nous est fabuleuse. Les raisons d’y planifier une visite sont très nombreuses, pour l’excellente bouffe qu’on peut déguster selon les périodes de l’année (allô, la Cabane à pommes!), le site est majestueux, les récoltes de leurs arbres sont de véritables petits trésors, la boutique du terroir vaut le détour à elle seule, sans compter la mini-ferme, la ruche d’observation d’abeilles, l’espace de jeu pour les minis, etc.

2019-07-21 11.41.28 HDR 2019-07-21 11.38.46 2019-07-22 09.42.05

On a expérimenté la formule pique-nique à l’ombre sous l’arbre et l’autocueillette d’un panier bien rempli de rouge qui me permettra de réaliser de succulentes recettes, et je l’avoue, me sortira de ma zone de confort puisque je n’ai pas souvent (ok jamais…) cuisiné la cerise. La sympatique jeune fille que nous a accueillis nous a fait goûter les 3 variétés de cerises (Carmen, Juliette, Roméo) qu’on peut ensuite cueillir afin de bien nous diriger. Nous avons choisi de cueillir la Carmen Jewel, qu’on nous a présentée comme étant la meilleure pour cuisiner. 

Le panier de pique-nique est réellement fabuleux : panier en osier, couverture fournie, verres (avec pieds s’il-vous-plaît!) pour savourer le cidre pétillant (délicieux et rafraîchissant), truite fumée au bois de pommier, cuisse de canard confite, légumes qui goûtent le jardin, pain, fromage d’Oka (oh oui!!!), jambon et saucisse, aussi fumés sur place. Que des produits de grande qualité à notre plus grand bonheur. De nombreuses tables à pique-nique sont disponibles pour ceux qui n’aiment pas manger par terre. Pour moi, c’est un immense petit plaisir de la vie que de relaxer sur l’herbe avec ma mini qui découvre le monde. Mention spéciale au panier qui a été pensé compostable et/ou recyclable.

2019-07-21 11.52.31 2019-07-21 11.55.33 2019-07-21 11.56.14 2019-07-21 11.52.22

L’aire intérieure aux portes et fenêtres ouvertes permet de manger à l’ombre sans se sentir enfermé, l’endroit était d’ailleurs assez occupé malgré la canicule. De nombreux groupes les visitent et des gens de partout viennent pour ce petit fruit plutôt rare à cueillir soi-même.

On s’est promis d’y retourner afin de vivre la Cabane à pommes et je suis certaine qu’on sera tout aussi charmés.

Comment cueillir une cerise ?

L’idéal pour la conserver est avec sa tige. Pour la cueillir plus rapidement et facilement, la cerise seule se décroche toute seule. Enlever la tige = une ouverture est créée = on commence sa maturité en accéléré. Comme les pommes.

2019-07-21 13.01.41

Pourquoi il n’y en a pas plus au Québec ?

Les arbres de Labonté de la pomme sont des variétés qui ont été croisées en Saskatchewan. Un croisement entre des griottes et des cerises de France, se rapprochant davantage de la griotte. Si on devait chercher une comparaison, elles nous rappellent un peu la canneberge fraîche.  Cette variété est rustique et peut se cultiver au Lac St-Jean. Les cerises permettent d’allonger la saison des récoltes dans ce verger.

Quand ? 

Pour encore une dizaine de jours, mais rien n’est moins coulé dans le béton que le temps des récoltes vu la dépendance des fruits à la température. D’habitude, c’était à partir du 5-6 juillet, pour 2 semaines. La quantité cette année est significativement plus grande que les 4 années précédentes. C’est la première fois que les arbres plient tellement ils sont fournis, nous a dit Nathalie.

La récolte cette année a été retardée de 10 jours puisque la température chaude a tardé à arriver, ce qui fait que le sucre a pris plus de temps à se développer dans le fruit. Les cerises sont par contre plus sucrées cette année.

2019-07-21 11.40.05

2019-07-21 11.27.40 HDR

405 rang de l’Annonciation, Oka
(450) 479-1111

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.