Un dossier de Julie Niquette – chroniqueuse, rédactrice et auteure – Visitez sa page Facebook ici !


Une vague zéro déchet déferle de plus en plus sur nous. Heureusement. Et je n’ai pas été épargnée par cet élan de faire un pas vers des choix plus conscients, plus écoresponsables, plus locaux. Comme plusieurs, j’ai choisi d’avoir une consommation plus intelligente. Mais on commence par quoi? Personnellement, ce sont Ariane Delorme et Anouk Bélanger, les deux propriétaires de l’entreprise Omaïki, qui ont été à la base de mon éveil de conscience.

omaiki

Ces deux femmes ont souvent été invitées à mon émission, diffusée sur les ondes de NousTV Laurentides, pour nous éduquer sur cette façon de vivre. Mais, chaque fois, je résistais à emboîter le pas. Bien que l’intérêt y était, j’avais peur. J’avais l’impression que l’aventure était trop ambitieuse pour moi… Puis, un jour, j’ai pris mon courage à deux mains et j’ai visité leur Espace Zéro Déchet à Blainville. Le concept est simple : sous un même toit, on retrouve plein d’options pour faciliter la transition, à notre rythme.

Ensuite, je suis devenue membre du groupe Facebook Zéro Déchet Québec qu’Ariane et Anouk ont créé. Faire partie d’une communauté aussi animée, ouverte et créative permet de maintenir ma motivation quand le doute fait son apparition. C’est-tu pas beau, ça?

espace zero dechet Omaiki omaiki vrac horaire fetes Omaiki

Noël s’en vient. (Déjà!)

Gâter notre entourage ou se gâter à l’occasion des fêtes, c’est agréable. Le faire plus consciemment, c’est encore mieux, me semble-t-il.

Voici donc 5 objets zéro déchet à offrir ou à s’offrir à cette occasion et toute l’année durant!

KLIIN, l’essuie-tout réutilisable

Confession 1. Avant mon virage en douceur, j’étais une (trop?) grande consommatrice d’essuie-tout. Jamais je n’aurais pu croire qu’il était possible pour moi de me libérer de cette habitude profondément ancrée. Et pourtant! Quand j’ai mis la main sur un KLIIN pour la première fois, j’ai été conquise. Pour vrai. L’entreprise m’a eue quand j’ai su qu’un seul KLIIN remplaçait 17 rouleaux d’essuie-tout conventionnels. Oui. Vous avez bien lu : 17. Elle m’a achevée quand elle a ajouté que l’on pouvait le laver 300 fois à la machine sans qu’il ne perde de son efficacité et qu’en fin de vie utile, il était compostable. Je l’utilise maintenant surtout dans la salle de bain et dans la cuisine. C’est pratique, très absorbant, efficace et joli en même temps.

KliinlogoKliin

Si vous hésitez encore, je vous invite à l’essayer. Une seule fois. Et vous ferez partie de ces gens qui, comme moi, souhaitent changer le monde, un KLIIN à la fois…

Pour tout savoir sur l’entreprise de Marie-Pierre Bérubé, c’est ici : www.kliin.co.

Planette produits écologiques

Confession 2. Mon fils est asthmatique. Disons que cela invite à reconsidérer certaines décisions… Par exemple, avant ce diagnostic, j’avais la pensée magique (et un peu naïve!) que d’acheter une bouteille de nettoyant biodégradable était suffisant pour la santé de la maisonnée. J’avais tout faux. Depuis, j’ai fait des recherches sur le sujet. J’ai voulu comprendre ce qui s’y cachait. Les résultats obtenus m’ont amenée à revoir ce choix sain en apparence.

Et puis tadam! Comme par magie (ou presque!), j’ai découvert l’entreprise familiale (c’est un duo mère-fille!) et québécoise Planette produits écologiques. J’ai d’abord discuté avec Myriam Tellier, copropriétaire. Mère de 3 minis, elle a à cœur, comme moi, la santé de ses enfants et de la planète. Oui, les deux sont conciliables.

planette_logoBIL_couleur

Son enthousiasme, son authenticité, sa crédibilité et la facilité avec laquelle cette ergothérapeute de formation a pu m’éclairer sur le contenu de ses produits m’ont convaincue.

J’ai fait le virage vert.

Si vous êtes curieux comme moi, sachez que tout ce qu’ils contiennent est livré en toute transparence sur leur site internet. C’est naturel et écologique. Simple de même! C’est rassurant pour la maman que je suis qui se pose toujours plein de questions.

En plus d’être efficaces, les produits sentent bon! J’ai personnellement un faible pour le Nettoyant tout usage. Après avoir laissé les surfaces propres, son odeur embaume joyeusement mon domicile. C’est le bonheur! Et le Détergent à lessive est doux pour la peau sensible de mon héritier de presque 3 ans (et celle de ses parents, incidemment).

Planette-MenageEcolo

Pour faire partie de la famille, passez par ici : www.planette.ca.

Le tampon à récurer signé La Capitaine Crochète

Confession 3. C’est d’abord l’histoire de Véronique Houde, la femme derrière cette magnifique entreprise, qui m’a interpelée. Vous voulez en savoir plus? Je vous invite à découvrir son site internet, après avoir terminé la lecture de mon texte, il va sans dire!

Et que dire de ce qu’elle offre chez La Capitaine Crochète?

Les tampons à récurer qu’elle a créés sont beaux. Pour moi, ce premier argument est important, bien qu’il puisse paraître superficiel au premier regard.

tampons-à-récurer-capitaine crochete

Vous le savez, en cuisine, on utilise souvent les éponges ou leurs dérivés, que l’on jette dès l’apparition d’un signe de faiblesse.

Pourquoi ne pas les remplacer par ces tampons de qualité, réutilisables et qui ne rayent pas les surfaces?

la-capitaine-crochète-tampons-tampon-à-récurer-avocatEn plus, ils sont peu dispendieux.

Et ils sont durables.

Et beaux. (Je radote volontairement. C’est mon article!)

Et ils sont faits ici, au Québec, par une maman qui s’implique généreusement auprès de la Fondation Véro & Louis.

Si vous désirez faire l’acquisition des tampons à récurer et découvrir La Capitaine Crochète, n’hésitez pas à emprunter cette sortie : www.lacapitainecrochete.com. (Mais revenez ensuite, mon article n’est pas terminé!)

Psst! Peaux sensibles, je m’adresse à vous! Si, comme moi, vous détestez vous exfolier, mais qu’il faut ce qu’il faut tout de même, je vous invite à essayer la nouvelle création de Véronique, l’éponge exfoliante!

Des bobettes élégantes et utiles

Confession 4. Jamais je n’aurais pensé un jour écrire sur les menstruations. Il y a souvent, pour plusieurs, une petite gêne à en parler, non? Pourtant, chaque femme les vivra une fois par mois pendant un bon petit boutte et c’est une chance quand on y pense! Ça signifie quand même que notre corps fonctionne comme il se doit! Alors, autant rendre cette expérience positive et… écologique!

Il y a quelque temps, mon amie Marie-Ève m’a parlé de l’existence de sous-vêtements qui absorbent les règles, plus spécifiquement appelés des vêtements de menstruations. Surprise et résistante au départ, je me suis vite mise au clavier pour lire sur le sujet. Elle avait réussi à piquer ma curiosité.

Je venais de réaliser qu’il existait d’autres alternatives bien plus confortables et zéro déchet, de surcroît.

Plusieurs raisons m’ont motivée à essayer les culottes Mme L’Ovary

Menstruation Zéro Déchet et Positive

Et exit la gêne d’en parler!

Quand on se met à lire sur les tampons et les serviettes hygiéniques jetables, on ne peut rester indifférentes. Leur contenu a de quoi surprendre! Et qu’en est-il de leurs effets sur notre santé? Je suis loin d’en être une experte, me direz-vous. Vous avez raison!

Je vous partage simplement ma prise de conscience et quelques-uns des arguments qui ont été source de réflexion.

Saviez-vous que dans sa vie une femme jettera plus de 17 000 produits hygiéniques féminins à la poubelle? Et que des centaines d’années seront nécessaires pour les faire disparaître?

Avec cette réalité en tête vient le désir de s’ouvrir à d’autres possibilités. C’est là que Mme L’Ovary et ses culottes absorbantes entrent en scène.

Malgré ce que l’on peut en penser, elles sont faciles d’utilisation et leur entretien l’est tout autant. Et il n’y a aucune raison de douter de leur fiabilité!

Sobres, elles sont confortables, bien conçues et pratiques.

MmeLOvary

Elles sont relativement abordables puisque, comme l’indiquent les propriétaires : « Chaque culotte Mme L’Ovary de jour comprend 3 serviettes amovibles qui permettent d’utiliser la même culotte toute la journée et de rester au sec en changeant les serviettes amovibles au gré de votre flow. »

Il y en a pour tous les goûts et tous les moments du jour ou de la nuit, puisque 3 modèles sont disponibles : Bikini, Shorty et Nighty.

En plus, comme il s’agit de produits d’hygiène féminine, leurs bobettes ne sont pas taxables. Alléluia!

Grâce à ces simples sous-vêtements de qualité, on oublie presque (!) nos menstruations et on pollue moins chaque mois. On agit pour notre bien-être et celui de la planète. C’est une formule gagnante en tout point.

Il est intéressant de savoir que plusieurs endroits donnent une subvention pour l’achat de produits d’hygiène féminine durables, à l’instar des couches lavables pour nos bébés! Pour l’instant, on parle de Côte-des-Neiges, de Notre-Dame-de-Grâce, de Rivière-des-Prairies, de Pointe-aux-Trembles et de Boisbriand.

Si, comme moi, vous êtes ouvertes à essayer une solution concrète et intelligente pour réduire votre production de déchets, c’est par ici : www.mmelovary.com.

Un petit guide pour s’initier au mode de vie zéro déchet

Confession 5. Mes apprentissages passent souvent par la lecture à outrance. Et mon initiation au zéro déchet ne fait pas exception!

Florence-Léa Siry, c’est l’auteure de La consommation dont vous êtes le z’héros, publié chez Les Éditions de l’Homme. Ce guide pratique est rempli de solutions simples et tangibles pour réduire nos déchets. En plus des astuces que l’auteure propose, j’ai apprécié son humour et le fait qu’elle ne soit jamais culpabilisante. Le partage de ses expériences a ceci d’essentiel qu’il nous ouvre les yeux et nous encourage à changer nos habitudes de consommation. Elle a le don de vulgariser la matière et de la rendre accessible à tous et toutes! À lire, à relire et à expérimenter sans modération!

chic frigo sans fric

Si vous avez envie de suivre l’auteure, elle a aussi un blogue que j’apprécie beaucoup. C’est ici : www.chicfrigosansfric.com.

En bref

J’ai compris que pour adopter un mode de vie zéro déchet, il suffit de franchir un premier pas… et d’y aller à son rythme en respectant nos limites du moment. Quand on y plonge, on découvre bien vite une communauté riche et généreuse qui n’hésite pas à partager ses connaissances, ses états d’âme et ses expériences.

Je l’écrivais au départ, les fêtes s’en viennent.

Et, pour la première fois, je tenterai d’acheter moins et mieux.

Vous aussi?

Joyeuses fêtes!

 

A propos de l'auteur

Éditrice et rédactrice en chef du magazine Partout Ici. Amoureuse des mots, des animaux, de mon homme, de ma vie.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.