Ça traîne. On a accumulé des choses, remis à demain le grand ménage. Le printemps qui arrive est synonyme de légèreté autant que de pognage de nerfs. On va vouloir épurer, clarifier sa vie autant que son espace de vie.

Startup Stock Photo

Pour les nouveaux achats, plusieurs diront que la règle devrait être que si un objet entre dans la maison, un doit sortir, voire même 3. Avant d’agir sur un coup de tête et de tout laisser aller pour quelques sous dans une vente de garage, voici quelques questions à se poser pour ne pas regretter ce laisser-aller ou pire, tout racheter !

clean space

 

  • Si on utilise l’objet souvent mais qu’il nous tape sur les nerfs, ce n’est peut-être pas de lui dire adieu dont vous avez besoin, mais plutôt de lui trouver un nouvel espace de vie : un nouvel endroit de rangement est probablement la solution. Si, à la question « est-ce que j’utilise fréquemment cet objet ?« , la réponse est : « moins d’une fois l’an« , peut-être fera-t-il le bonheur d’une nouvelle famille.
  • S’il a une valeur sentimentale, mais est complètement inutile au quotidien, faites-vous une boîte à souvenirs qui peut être conservée au grenier ou dans le cabanon. Les choses qu’on garde « au cas » peuvent aller dans la boîte « à donner » ou « à vendre ».
  • D’ailleurs, c’est une idée intéressante d’avoir une boîte dans le bureau ou un garde-robe, facile d’accès où mettre des objets qui ne servent pas ou plus, mais qui ont une belle valeur. Chaque fois qu’une personne vous visite, offrez-leur de fouiller dedans. Sinon, ayez une boîte pour les choses à vendre et une à donner. Ce sera prêt pour un weekend de vente débarras, sinon, donner fait beaucoup de bien dans tous les sens.

boxes

  • Si vous avez des trucs en 3 exemplaires, gardez le plus neuf ou beau seulement. Les objets qu’on garde dans le but de les retaper, réparer ou échanger au magasin n’ont plus de chance de survie passé 3 mois. Rendez-vous à l’évidence, vous ne le ferez pas. Adios !
  • Même chose pour les vêtements qui ne vous font plus, mais que vous gardez pour « quand vous allez perdre ce fameux 10 livres ». Donnez au suivant ou faites-les ajuster, comme ce que vous offre, entre autres, Alysé & Collections à Boisbriand.
  • Si vous avez peur de regretter, placez l’objet dans une boîte à cet effet dans un endroit hors de votre vue. Mettez vous une note à l’agenda d’ouvrir cette boîte dans 6 mois. Votre réaction en le voyant sera votre réponse.

À lire sur le sujet :

Le pouvoir étonnant du changement L'art de la simplicité Zéro Déchet

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.