Rencontre avec Jacynthe René pour la sortie de son bookzine VIVE !

_DSC3007 _DSC3262

Est-ce que ce bookzine permet une plus grande liberté qu’un livre ?

Il a été créé afin d’être plus accessible pour les gens, par le petit prix, en étant tout aussi généreux. On y retrouve la même qualité qu’un livre. Ma mission est de rejoindre le plus de familles possible, de donner des inspirations. Je suis entourée de gens extraordinaire, qui disent les vraies affaires, qui ne vendent pas des pilules. Le but est que les gens s’améliorent, pas de vendre quelque chose. Augmenter l’autonomie et se prendre en main. J’aime offrir un support à cela. Quelqu’un m’a dit que j’étais un passeur et je trouve que le mot est juste. Rassemble, passer. Ce bookzine me permet de rejoindre plus de gens, qui ne connaissent pas ce qu’on fait. Ce magazine permet de rester fidèles à ce qui nous ressemble et je veux tellement toujours rester dans l’honnêteté. Parfois les choses vont vite. Il faut se ramener à ça et dire les vraies choses aux gens.

C’est merveilleux de connaître toute cette équipe de spécialistes. Ce magazine est grand public, réunissant des gens exceptionnels, qui représentent les nouvelles alternatives, pour qu’on se prenne en main. Notre assiette, c’est notre santé, c’est notre remède, et notre peau aussi...

2015-2016 est synonyme de la naissance de ton 3e enfant, de ton entreprise (Les soins de Jacynthe) qui grandit, un nouveau magazine. La question facile est : comment y arrives-tu ?

Je ne fais rien, je ne vois que les choses passer ! C’est aussi d’avoir mon chum maintenant avec moi dans l’entreprise. Le magazine a été réfléchi pendant que je berçais. Je suis sortie de l’hôpital Mélanie Wallace, la directrice artistique, a dit : on commence quand ? Je lui ai dit de me donner 3 semaines. J’ai contacté mes amis spécialistes, je savais qu’on allait parler de gluten, des produits solaires et des protéines. Ce sont les choses qui ont écorché dans les derniers mois, des sujets de controverse, où il a y beaucoup d’extrêmes. Le dossier du gluten a commencé avec un nutritionniste et une docteure. À un moment, je me suis rendue compte qu’on ne faisait pas le tour du sujet. On a lancé la balle à d’autres qui n’ont pas eu peur de se mouiller et dire les vraies affaires. 4 articles qui font le tour de la question. Pas juste prendre une portion de la réponse. VIVE, c’est tout ça. Il y a un peu de beauté, beaucoup de belles photos, des recettes.

Les gens me disent que quand ils sont sur jmagazine.ca, quand ils regardent l’émission ou lisent les livres, le temps s’arrête. Je me suis demandé comment reproduire ça dans un magazine. Le magazine est une journée : qu’est-ce qui se passe dans 24h ? Quand est-ce qu’on prend un jus vert, qu’est-ce qu’on fait en se levant ?

_DSC3554 _DSC3125 _DSC3071  _DSC3088 _DSC3577 _DSC3567

VIVE : papier recyclé, encre végétale, 2 fois l’an au prix de 9,75 $.

En kiosques depuis le 5 mai. Prochaine parution en novembre.

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.